Air France, LoganAir et autres compagnies aériennes suivront-elles la faillite de Flybe ?

Alors que la France a été mise en confinement depuis lundi soir, à l’image de l’Italie et d’autres pays du reste du monde, la récession économique mondiale ne risque pas de s’arrêter là. Les premiers affectés par cette crise : les acteurs du tourisme, notamment les compagnies aériennes. En début de mois, c’était Flybe qui déposait le bilan. LoganAir, Air France et bien d’autre ont tout de suite réagi pour venir en aide aux passagers et membres du personnel dans le besoin. Mais auront-elles les reins assez solides pour faire face à cette crise ?

Le monde du tourisme, premier affecté par le COVID-19

Alors que la pandémie gagne en intensité, nombreux sont les pays à mettre en place des mesures drastiques visant à limiter la propagation du virus. Fermeture des frontières, confinement total ou partiel, limitation des déplacements… Bien sûr, les aéroport sont désertés, et les avions volent à vide. Dans de telles circonstances, pas étonnant que les acteurs du tourisme tremblent devant la récession économique qui s’installe.

Flybe dépose le bilan

Après des difficultés économiques fin 2018 – début 2019, il n’a pas été très étonnant de voir Flybe déposer le bilan dès les premières semaines de crises dues à la pandémie de COVID-19. Annonçant brutalement la cessation immédiate de de ses activités la compagnie britannique laissait ainsi de milliers de passagers et membres du personnels en difficulté.

LoganAir et Air France ont du s’adapter

Le problème, pour Air France et Logan Air, est qu’elles partageaient leurs codes avec Flybe. en d’autres termes, les deux compagnies vendaient des billets à des passagers qui pouvaient être pris en charge par la compagnie faillitaire. Lors de l’annonce de Flybe déclarant la cessation immédiate de ses activité les 5 mars 2020, tous les passagers se sont retrouvés pris au dépourvus. Air France et Logan air donc donc dû assister leurs clients afin de les diriger vers des solutions alternatives afin qu’ils puissent finalement arriver à destination.

Le rapatriement des membres du personnel assuré par les ex-concurrents

En guise de bonne action, plusieurs compagnies ont proposé des solutions aux membres du personnel de Flybe coincé dans des destinations loin de leur domicile. C’est le cas de British Airways, qui a proposé des vols gratuits afin de les ramener à destination, mais aussi de EasyJet, qui a leur a offert des places gratuites les 5 et 6 mars.

LoganAir reprends 16 vols

De son côté, Logan Air a même mis en place une opération spéciale de recrutement, proposant ainsi aux ex-employés de Flybe de continuer carrière à ses côtés. En effet, la compagnie écossaise a repris 16 vols précédemment desservis par Flybe afin d’assurer la connectivité au Royaume-Uni, mettant ainsi en place 400 nouveaux vols de manière progressive sur quatre mois, notamment depuis les aéroports d’Édimbourg, Glasgow, Inverness, Aberdeen et Newcastle.

Des vols « de sauvetage » pour les passagers en difficulté

D’autres compagnies ont également réagi au dépôt de bilan de Flybe. C’est ainsi que British Airways a proposé des tarifs « de sauvetage » à seulement £50 à tous les passagers abandonnés ; Eastern Airways, un tarif préférentiel sans réservation de 60£ sur la journée du 5 mars ; Easyjet a fait de même avec des billets à 65£ jusqu’à la fin du mois de mai, et Ryanair a mis en place une offre unique à 20£ jusqu’à fin avril pour les liaisons Dublin-Bournemouth, Dublin-Bristol, Belfast-Londres (Stansted), Manchester-Belfast et Liverpool-Knock.

Les acteurs du tourisme survivront-ils à la récession due au Coronavirus ?

La réponse dépendra de la durée de la pandémie. Concernant Flybe, petite entreprise déjà en difficulté un an auparavant, il n’a pas été très étonnant de la voir couler. Il est vrai que certains acteurs de petite taille ne pourront possiblement pas faire face à la violence de cette crise économique.

Pour d’autres, tels qu’Air France, qui ont les reins bien solides, ils n’y a pas de souci à se faire, d’autant que le Gouvernement à annoncé lundi soir des mesures exceptionnelles afin d’aider les entreprises à surmonter les difficultés actuelles.

Que doivent faire les détenteurs de billets d’avion ?

Les passagers détenteurs de billets procurés par Flybe ont tout intérêt à profiter des offres mises en place par les compagnies aériennes ex-concurrentes, sous peine de perdre la totalité de la somme de leur achat.

Ceux qui détiennent des billets de vols prochains en partance pour n’importe quelle destination dans le monde et quel que soit le pays de départ doivent tout de suite se renseigner auprès des autorités afin de déterminer si les raisons de leur déplacement sont assez justifiées pour autoriser leur départ.

Quoi qu’il en soit, afin d’éviter la propagation du virus et la prolongation des périodes de confinement, il est recommandé à chacun de limiter au maximum ses déplacements pour que le monde puisse retrouver son rythme normal au plus vite, et peut-être ainsi sauver de nombreuses entreprises actrice du tourisme en France et dans le reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *