Comment se garer facilement et pas cher à l’aéroport de Genève ?

L’aéroport de Genève est l’un des plus grands aéroports de la région. Collé à la frontière qui sépare la France de la Suisse, il est autant utilisé par les cantons voisins que par les régions françaises qui l’entourent. Résultat, mieux vaut savoir où se garer pour trouver une place pas chère facilement.

Est-il préférable de se garer du côté suisse ou du côté français ?

L’histoire de l’aéroport de Genève est assez particulière compte tenu de sa position géographique. Depuis toujours, il a permis de renforcer les liens entre la France et la Suisse. D’ailleurs, dans les années 50, quand la Suisse a voulu agrandir l’aéroport de Genève, il a fallu procéder à un échange de territoires avec la France pour que la piste d’atterrissage reste en Suisse.

Cette situation géographique particulière permet à l’aéroport de Genève de disposer d’un secteur français et d’un secteur suisse. L’aéroport est donc accessible depuis la Suisse, mais aussi depuis la France. Chaque secteur dispose donc de plusieurs parkings et la question se pose alors de savoir quel secteur est le plus avantageux.

Le parking du secteur français est globalement moins intéressant. Il a beau être couvert, il ne propose que 214 places et coûte 170 CHF la semaine (2 CHF pour 1 heure, 13 CHF pour 4 heures et 32 CHF pour une journée). D’un autre côté, pour se rendre en Suisse, un automobiliste français devra payer une vignette obligatoire à 40 € et valable deux ans. Il faut donc voir si cette dépense en vaut la peine.

Quels sont les différents parkings disponibles à l’aéroport de Genève ?

L’aéroport de Genève a fait de nombreux efforts pour faciliter la vie des voyageurs et fluidifier leurs venues. Résultat, de nombreux parkings ont été créés et ils proposent tous différentes options et différents fonctionnements pour s’adapter le mieux possible aux besoins que présentent les différents types de voyageurs. Ainsi, des parkings courte durée et des dépose-minute évitent la saturation des parkings longue durée.

Cependant, cela implique que les voyageurs doivent prendre la peine de sélectionner le parking qui leur convient le mieux pour faire le plus d’économie. Le dépose-minute, aussi appelé « kiss & fly » est totalement gratuit, tout comme les 10 premières minutes passées dans un parking courte durée. Cependant, si vous restez longtemps dans un parking courte durée, vous payerez plus cher que dans un parking longue durée, même si vous y passez autant de temps.

Enfin, sachez que l’aéroport de Genève offre également un petit parking deux-roues à ses utilisateurs. Il est totalement gratuit et bien pratique. En revanche, il implique de se rendre à l’aéroport avec très peu de bagages, voire sans bagage selon les modèles de deux-roues.

Combien coûtent les différents parkings ?

Évidemment, les tarifs sont susceptibles d’augmenter d’une année à l’autre, mais les chiffres suivants vous donneront une idée générale. Comme nous vous le disions, les parkings courte durée sont gratuits pendant 10 minutes. Au-delà de ces dix minutes, la demi-heure sera facturée 2 CHF et l’heure suivante 3 CHF, soit 5 CHF l’heure et demie. Au-delà, les tarifs d’un parking longue durée s’appliqueront et vous devrez payer pour la journée.

Le parking longue durée classique vous offre une place à 32 CHF pour la journée, sachant que vous payez toutes les journées commencées. Pour quatre jours, cela vous coûtera 120 CHF, puis 170 CHF pour une semaine et 310 CHF pour deux semaines. Ensuite, il existe d’autres parkings longue durée dans des zones différentes : la zone RésaPark et la zone ValetParking. Ces deux zones coûtent plus cher parce qu’elles proposent plus de services.

Ainsi, la journée en zone ResaPark vous coûtera 52 CHF, puis 130 CHF pour quatre jours. La semaine vous coûtera 190 CHF et deux semaines vous coûteront 330 CHF. Enfin, la zone ValetParking et son service haut de gamme coûtent 58 CHF pour un jour, 145 CHF pour quatre jours, 212 CHF pour une semaine et 367 CHF pour deux semaines. En général, plus le parking coûte cher, plus ils sont proches des terminaux de départ et d’arrivée de l’aéroport côté suisse.

Comment trouver les parkings les moins chers de l’aéroport de Genève

Les parkings longue durée dont nous venons tout juste de vous parler sont les plus classiques et les plus proches. Cependant, il en existe d’autres qui coûtent moins cher parce qu’ils sont plus éloignés des terminaux. Parmi eux, certains coûtent encore moins cher parce qu’ils ne sont pas, ou seulement partiellement, couverts. Par exemple, le parking P26, situé sous Genève Arena, ne coûte que 29 CHF à la journée. En revanche, il coûte 178 CHF à la semaine.

À quinze minutes de marche de l’aéroport se trouvent les parkings P31 et P32. Ils ont l’immense avantage d’être gratuits pendant les quarante premières, d’être en partie couverts et de proposer un tarif à 8 CHF pour 4 heures, alors que tous les autres parkings facturent à la journée au bout d’une heure et demie.

Enfin, vous trouverez le parking le moins cher de l’aéroport à 500 mètres des terminaux. Il propose 1 800 places et il est partiellement couvert. Ses tarifs sont les plus avantageux, mais il se paye au minimum à la journée. 29 CHF pour une journée, 68 CHF pour quatre jours, 101 CHF pour une semaine et 178 CHF pour deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *