Faut-il un Visa pour voyager en Nouvelle-Zélande ?

A l’instar de l’Australie, la Nouvelle-Zélande séduit de plus en plus de touristes. Son climat et ses paysages, ainsi que sa gastronomie attirent les curieux en quête de dépaysement. Avant de se projeter sur les plages de sable, n’oubliez pas de vous renseigner sur le visa Nouvelle-Zélande et d’effectuer les tâches administratives concernant votre séjour.

Les formalités d’entrée : passeport, visa, taxe touristique

Si vous êtes Français, Belge, Suisse ou Canadien, il est tout à fait possible de séjourner en Nouvelle-Zélande sans visa à condition d’avoir un passeport en cours de validité et un billet d’avion de retour. Par ailleurs, il faut réussir à prouver que vous avez les moyens financiers nécessaires pour votre séjour.

Dans le cas où vous souhaitez séjourner plus de 3 mois, il vous faudra le visa Nouvelle-Zélande (NZeTA). Il est obligatoire d’effectuer la demande en ligne puisque c’est un visa électronique. De plus, il est conseillé de s’y prendre à l’avance puisque le traitement de la demande du visa NZeTA peut prendre jusqu’à 72 heures. Il faudra débourser en moyenne 12 dollars néo-zélandais soit 6,60 euros ce qui est très abordable. En outre, il convient de répondre à quelques questions d’éligibilité et renseigner des informations relatives au passeport.

Une taxe touristique vous sera facturée pour la préservation de la nature. Elle est obligatoire pour tous les touristes qui se rendent en Nouvelle-Zélande et coûte 35 dollars NZ soit 19,50 euros et se règle en même temps que le visa Nouvelle-Zélande NZeTA.

Les formalités sur place : permis, douane, travail

Si vous êtes titulaire du permis de conduire français et que vous souhaitez louer en véhicule en Nouvelle-Zélande, votre permis devra être accompagné du permis international.

Sachez également que la Nouvelle-Zélande est un pays très axé sur l’écologie et que les douaniers sont très vigilants en matière de bio-sécurité. Par conséquent, il est interdit d’introduire certains produits comme : les plantes, les fruits et légumes frais, les viandes, les produits laitiers, etc. De plus, les chaussures de randonnées et le matériel de camping doivent être déclarés à la douane car ces objets peuvent faire l’objet d’une désinfection.

Pour les jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent profiter du pays tout en travaillant, il est nécessaire de demander un PVT ou un Working Holiday Visa. L’autorisation de travail est valable 12 mois et il est possible d’avoir plusieurs employeurs successifs (ce qui est pratique quand on souhaite changer de ville régulièrement). Ce type de visa est très sollicité par les jeunes qui décident de prendre une année sabbatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *