Quels sont les jours fériés principaux en Espagne ?

En Espagne, les jours fériés sont particuliers. En effet, il y a des jours fériés nationaux, où tout le monde est concerné, puis il y a les jours fériés régionaux ou locaux, où seulement une région ou une ville est concernée.

Les fêtes de fin d’année en Espagne

Les mois de décembre et janvier sont très appréciés en Espagne. Bien qu’il y ait les fêtes de fin d’année, les mois de décembre et de janvier cumulent la moitié des jours fériés nationaux, soit cinq jours au total. Parmi ces cinq jours fériés, on retrouve :

  1. Le jour de la Constitution : 6 décembre ;
  2. Le jour de l’Immaculée conception : 8 décembre ;
  3. Le jour de Noël : 25 décembre ;
  4. Le jour du Nouvel an : 1er janvier ;
  5. Le jour de l’Épiphanie : 6 janvier. 

Comme on peut le remarquer, le jour de la Constitution et le jour de l’Immaculée conception sont très proche l’une de l’autre. Généralement, à cette période, les espagnols en profitent pour faire le “Pont de la Constitution”. Ce fameux pont, entre deux jours fériés, peut durer plusieurs jours : entre cinq à neuf jours. Cela pose d’ailleurs de nombreux problèmes aux sociétés espagnoles, car ces jours fériés apparaissent en pleine période des préparatifs pour les fêtes de fin d’année, là où le chiffre d’affaires augmente chaque année. La plupart des jours fériés nationaux et régionaux (ou locaux) se basent sur des faits religieux. Mais également sur des dates historiques et culturelles que l’on va détailler dans cet article. 

Le jour de la Constitution espagnol

Cette date du 6 décembre permet la commémoration de l’entrée en vigueur de la Constitution espagnole. Cette date est historique, car elle marque la transition démocratique en Espagne, après quarante ans de dictature. Après la guerre civile espagnole de 1936 à 1939, le général Francisco Franco prend le pouvoir et met une place une dictature nommé “franquisme”. Après sa mort en 1975, c’est le prince Juan Carlos 1er qui reprend le pouvoir et s’autoproclame roi des espagnols. Par la suite, il met en place des réformes démocratiques pour modifier le régime du franquisme. En 1978, il propose même la rédaction d’une constitution par référendum, validé à 88 % par les espagnols. Depuis ce jour, le 6 décembre est une Fête nationale en Espagne. 

La signification du 1er janvier et du 1er mai

Ces dates sont bien connues en France. En effet, le 1er janvier et le 1er mai ont la même signification en France et en Espagne. Le 1er janvier est donc férié pour le passage à la nouvelle année et le 1er mai correspond à la fête du travail. Sur ces dates, de nombreux pays européens et hors Europe célèbrent également ces deux fêtes.

Le jour de commémoration de la découverte de l’Amérique

Le 12 octobre 1492 est un tournant historique pour les espagnols. En effet, cette date célèbre le jour de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Le jour de “l’Hispanité” a été fixé par un décret franquiste en janvier 1958, reconnaissant ainsi l’importance de ce jour pour les populations hispaniques en Espagne et en Amérique Latine. Ce jour est d’ailleurs devenu le jour de la Fête Nationale de l’Espagne et de l’Hispanité quelque temps après le décret. En comparaison, le 12 octobre espagnol est équivalent au 14 juillet français. De ce fait, des défilés militaires se font en la présence de la famille royale et des membres importants du gouvernement. 

La religion très présente dans les jours fériés

Il n’existe pas moins de six jours fériés nationaux d’origine religieuse en Espagne. En effet, les Espagnols ont un passif religieux très prononcé et cela fait partie intégrante de la culture hispanique. Certaines dates ont les mêmes significations que l’on retrouve en France, mais certains jours sont totalement inconnus, car ils n’ont pas la même signification dans la culture française. Ainsi, il est possible de retrouver les dates du 8 décembre, le 25 décembre, le 6 janvier, le 6 avril, le 15 août et le 1er novembre.

Le jour de l’Immaculée conception

Le 8 décembre, les Espagnols célèbrent l’Inmaculada Concepción. Au départ, cette fête chrétienne était célébrée à l’époque médiévale. Mais la date du 8 décembre 1854 est devenue un dogme de l’Église catholique signifiant que Marie, la mère de Jésus, est née en étant exempte du péché originel. En traduction plus moderne, cela veut dire que Marie est restée vierge et pure, même lorsqu’elle est tombée enceinte de Jésus-Christ. Même si la religion catholique n’est plus un élément central dans la vie des Espagnols aujourd’hui, ils restent tout de même attachés aux fêtes traditionnelles de la religion catholique.

Le jour de la Nativité et l’Épiphanie

Le 25 décembre, les Espagnols célèbrent le jour de la Nativité. Ce jour correspond à la naissance de Jésus-Christ et contrairement aux traditions françaises, les Espagnols ne s’offrent pas de cadeaux ce jour-là. En effet, les Espagnols trouvent plus logique de s’offrir des cadeaux le 6 janvier, qui correspond à l’Épiphanie. Ils appellent ce jour “el dia de los Reyes Magos“, faisant référence aux Rois Mages Balthazar, Melchior et Gaspard qui ont offert des présents à cette date, pour célébrer la naissance du petit Jésus. De ce fait, les Espagnols ont gardé cette logique religieuse pour les offrandes de cadeaux.

La Passion du Christ

La date du 6 avril commémore la Passion du Christ, c’est-à-dire le jour de sa Crucifixion. À Séville, c’est une semaine entière de célébration qui est consacrée à la Passion du Christ, elle est d’ailleurs nommée “Semana Santa”.

Le jour de l’Assomption de Marie

Le 15 août, comme en France, les Espagnols fêtent la montée au ciel de la Vierge Marie. Il s’agit, encore une fois, d’un dogme de l’Église catholique, car la Bible ne mentionne pas que Marie est montée au ciel. Généralement, les festivités du 15 août durent une semaine complète en Espagne. 

La fête de tous les saints

Le 1er novembre, comme en France, la Toussaint est fêtée par les Espagnol. C’est une fête que seuls les catholiques célèbrent, car elle ne correspond à rien de spécial pour les protestants ni pour les orthodoxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *